Un instant...
Aller au contenu principal
Bien-être

Les barbus sont-ils de meilleurs sportifs ?

Soustitre
C'est la questions existentielle du jour !

cover-article-sportifs-barbe-performance

À l’origine, une croyance : la « Playoff Beard »

Née au État-Unis dans les années 80, la « Playoff Beard » - qu’on peut traduire par « Barbe des séries éliminatoires » est une forme de superstition qui consiste à ne plus se raser à l’approche des deniers matchs décisifs de fin de saison dans certains sport collectifs.

En effet, ôter ses poils de barbe à l’approche d’une compétition importante entraînerait une baisse des performances sportives. 


Cette coutume, d’abord restreinte aux ligues professionnelles de Hockey sur glace, s’est rapidement répandue dans le milieu sportif professionnel du Baseball, avant de traverser l’Atlantique et arriver aux oreilles d’autres athlètes, entraîneurs, et préparateurs physique.

Tu ne l’as certainement pas loupé, la barbe est LA grande tendance de ces dernières années. Mais est-ce qu’au delà de l’esthétisme, être barbu favorise la performance ?

"L’influx nerveux", un faux argument scientifique ?

Les poils de la barbe sont des récepteurs, et transmettent un influx nerveux - qui est une activité électrique - dans les nerfs et vers le cerveau. Ainsi, on dit que se raser la barbe - ou s’épiler les jambes chez les coureurs et cyclistes - couperait cet influx nerveux et aurait un impact sur la forme du jour.

C’est en tout cas l’argument dégainé par la plupart des sportifs lorsqu’on leur demande pour quelle raisons ils gardent et entretiennent soigneusement (ou pas) leur barbe.

En réalité, aucune expérience scientifique n’a prouvé un lien entre le port de la barbe et la performance chez les sportifs. L’argument scientifique est une croyance basée sur les victoires d’une poignée d’athlètes comme le joueur de tennis Björn Borg, cinq fois vainqueur de Wimbledon, qui commençait la compétition rasé de près et laissait pousser sa barbe au fur et à mesure du tournoi pour mettre toute les chances de son côté.

C’est bien connu, les grands champions sont superstitieux !

Conclusion : non les barbus n’ont pas une meilleure condition physique !

Si tu portes la barbe, désolé, mais cela ne fait pas de toi un sportif à plus grand potentiel. Porter la barbe ou non n’aura aucune influence sur tes séances en salle de sport. Être coaché et suivre un programme personnalisé et des séances adaptées en revanche… 😉

Avoir une barbe apporte surtout un effet placebo, une confiance qui fait que l’on a tendance à lier les poils sur le menton et la victoire. 

Attention : la barbe a toute de même des bienfaits

Et ils sont nombreux !

  • La barbe empêche une partie de la poussière et du pollen présents dans l’air d’arriver jusqu’aux organes respiratoires, c’est pourquoi elle réduit les risques d’allergies et les crises d’asthme.
  • Elle protège également la peau de la surexpositions aux UV et leurs effets à long terme. Ceci a pour conséquence de ralentir le vieillissement de nos cellules. La peau du visage gagne ainsi en vitalité.
  • Autre avantage et pas des moindre, la barbe fait gagner un temps précieux. Fini le rasage fastidieux demandant 15min plusieurs fois par semaine. 15 minutes, cela représente un de nos cours vidéo. Tu sais ce qu’il te reste à faire.

 

Retrouve dans la même catégorie notre article : pourquoi rire est bon pour la santé et pour la ligne